host picture

  | Bookmark and Share

Spécial sur la télésanté dans le Nord canadien

telemedecine.jpg


En 2012, les habitants de Kangirsualujuaq, au Nunavik, étaient ébranlés par une vive éclosion de cas de tuberculose. Grâce aux technologies de télésanté, nouvellement implantées, en une minute, les médecins de Montréal pouvaient poser un diagnostic. Mais bien des défis techniques doivent encore être relevés. Jean François Dumoulin est coordonnateur principal pour les partenariats et programmes des services internet à l'Administration régionale Kativik.


La télésanté permet de préserver les liens entre le malade dans le Sud et la famille au Nord, notamment dans les cas de traitements pour le cancer qui sont longs et très éprouvants. Un témoignage touchant de Guy Bergeron, infirmier au Nunavik depuis sept ans et coordonnateur des services de télésanté


Aux Territoires du Nord-Ouest, depuis 2011, l'utilisation de la télésanté ne cesse d'augmenter. De 318 patients, on est passé à 793 selon Denis Murphy, coordonnateur des services de télésanté à l'hôpital d'Inuvik. Et ce n'est pas fini, grâce à l'installation de la fibre optique jusqu'à Inuvik.

  •