Prévenir le cancer du côlon

Prévenir le cancer du côlon
Hélène Laurendeau

Par: Hélène Laurendeau

nutritionniste,
en collaboration avec Les Producteurs laitiers du Canada

Compagnon de choix pour la santé des os et des dents, le lait protégerait aussi contre le cancer du côlon.


Le lien entre l'alimentation et le cancer fascine les chercheurs. Et pour cause! Nos habitudes de vie seraient à elles seules responsables d'environ 2 cancers sur 3. Si on ne peut changer notre hérédité, notre sexe et notre environnement, on peut par contre modifier nos façons de manger et de bouger, tout en contrôlant le stress et en évitant le tabac.


Cancer du côlon : mettre les atouts de notre côté

Le cancer du côlon touche les femmes et les hommes surtout à partir de 50 ans. Il occupe la 3e place parmi les cancers les plus meurtriers au Canada, d'après les chiffres de 2012 de la Société canadienne du cancer. Pourtant, la majorité de ces cas auraient pu être prévenus.


Comment?

  1. En évitant l'excès de poids et les aliments/boissons qui apportent des calories superflues favorisant le gain de poids (croustilles, fritures, sucreries, boissons sucrées).
  2. En garnissant davantage notre assiette de végétaux riches en fibres (légumes, fruits, produits céréaliers de grains entiers, légumineuses, noix, graines).
  3. En buvant du lait chaque jour.
  4. En limitant sa consommation de viandes rouges à un maximum de 500 g (1 lb) par semaine, et en réduisant au minimum les charcuteries, ainsi que les viandes fumées, salées ou traitées.
  5. En mangeant de l'ail. La quantité exacte n'est pas encore établie, mais l'ail cru ou cuit, ainsi que la poudre d'ail, auraient un effet protecteur. Les suppléments ne sont pas recommandés.
  6. En limitant l'alcool à 1 verre par jour pour les femmes et à 2 verres pour les hommes.
  7. En réservant au moins 150 minutes par semaine pour faire de l'exercice aérobie d'intensité modérée à élevée. Rassurez-vous : chaque séance de 10 minutes compte!

Les effets protecteurs du lait

Les études ont montré que le lait peut avoir un rôle protecteur dans le cancer colorectal. Cette conclusion figure dans un important rapport sur le rôle de l'alimentation et du mode de vie pour la prévention du cancer, publié par le Fonds mondial de recherche contre le cancer et l'American Institute for Cancer Research. Ainsi, un seul verre (250 ml) de lait par jour réduirait de 15 % les risques de cancer colorectal comparativement à une faible consommation de lait (entre 0 et 70 ml par jour). Aussi, une analyse exhaustive de 60 études épidémiologiques a révélé que les adultes bons buveurs de lait voyaient leurs risques de cancer du côlon diminuer de 22 % en moyenne.


Les chercheurs attribuent principalement ces effets bénéfiques au calcium et à la vitamine D contenus dans le lait. Une quantité quotidienne de 1 200 à 1 500 mg de calcium (soit l'équivalent de 3 à 4 portions de Lait et substituts) semblerait offrir le maximum d'effets protecteurs. D'autres composés des produits laitiers, comme l'acide butyrique, les probiotiques et les acides linoléiques conjugués présents naturellement dans le gras du lait, pourraient aussi procurer des bienfaits pour la santé intestinale.


Article-CTAs-FR-carrot-lentil-soup.jpg

Les commentaires sur cet article font l’objet d’une modération avant d’être publiés afin de s’assurer qu’ils respectent notre nétiquette. Nous vous invitons à inscrire vos commentaires tant que la tribune est ouverte. Radio-Canada se réserve le droit de fermer une tribune sans préavis.

La Nétiquette

Note : Radio-Canada n’endosse pas nécessairement les opinions publiées. En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !