Hiverniser votre cerveau: changer votre attitude envers l'hiver

Hiverniser votre cerveau: changer votre attitude envers l'hiver

Comment profitez-vous de l'hiver? Montrez-le-nous en photos! Épinglez-les sur notre carte interactive pour participer à notre concours!

Apprécier l'hiver peut être une simple question d'état d'esprit. Nous avons parlé à des amoureux de l'hiver et des professionnels de la santé pour savoir comment transformer nos lunettes noires en lunettes... blanches!


Comprendre la déprime hivernale


Près de 80 % des Canadiens souffrent du « blues de l'hiver », une forme légère de déprime hivernale, selon le Dr Hani Iskandar, chef médical à l'Institut Douglas.


Les sportifs savent que la préparation mentale est aussi importante que l'entraînement physique. C'est la même chose pour l'hiver : pour apprécier pleinement cette saison extraordinaire, il faut adapter son attitude.

- Jennifer Heil


Normal, les journées raccourcissent et nous passons moins de temps dehors. Or, l'exposition à la lumière est directement liée à la production de mélatonine, une hormone qui régule le cycle de sommeil. Résultat, nous sommes plus fatigués, notre niveau d'énergie baisse et nous cédons à l'envie de manger davantage de glucides (ce qui explique les prises de poids).


Comme la lumière naturelle est plus rare, il faut s'assurer d'aller en chercher suffisamment chaque jour. La règle d'or du Dr Iskandar? « Au minimum 30 à 45 minutes d'exposition au soleil, idéalement le matin ou le midi. » Une simple marche pour se rendre au travail ou sur l'heure du dîner a des effets bénéfiques, et s'intègre facilement dans la routine quotidienne. Pour les journées où les sorties à l'extérieur sont impossibles, se procurer une lampe de luminothérapie est une option.


Miser sur les aliments qui renforcent le système immunitaire

L'athlète accomplie Jennifer Heil, médaillée olympique en ski acrobatique, a dû apprendre à apprécier l'hiver même dans les conditions les plus extrêmes. Son truc pour être au meilleur pendant la saison froide : « Je conseille toujours de bien manger et de prendre des suppléments comme la vitamine D et les probiotiques. Ceux-ci nous donnent une meilleure résistance aux aléas de l'hiver. » Connaissez-vous les baies de goji et le miel de manuka? Découvrez-les ici, ainsi que plusieurs autres façons d'aller chercher plus d'énergie dans votre assiette

S'exercer à la pleine conscience


Les recherches scientifiques démontrent qu'il est bénéfique pour l'humeur de se concentrer sur les choses positives. « Mais attention, met en garde Dre Marilyn Fitzpatrick, professeure en psychologie du counselling à l'Université McGill, il ne s'agit pas de s'imposer des pensées positives imaginaires, mais plutôt d'apprendre à reconnaître et à savourer les bonnes choses qui nous arrivent. » L'essentiel de cette méthode consiste à développer une présence au moment qui passe, ou ce que Dre Fitzpatrick appelle la « pleine conscience ».


Par exemple, si on sort marcher dehors, on peut immédiatement se dire que l'on a froid au nez et resté accroché à cette pensée négative. Mais on peut aussi se concentrer à observer les choses agréables et à orienter notre esprit vers elles : nos mains bien au chaud dans nos mitaines, la beauté du ciel, ou les enfants qui jouent dans la neige. Comme avec l'activité physique, plus on s'y exerce, plus on en développe l'habitude.


Bouger, bouger, bouger!


On le sait, on le répète, mais il ne faut jamais l'oublier : l'activité physique est essentielle pour maintenir un bon équilibre psychologique. C'est encore plus vrai en hiver, lorsque notre énergie et notre humeur glissent sur une pente descendante. Peu importe comment, il faut activer notre corps au moins 30 minutes chaque jour, idéalement à la lumière du soleil. Lisez les suggestions de nos experts pour explorer l'hiver.


Jennifer Heil, médaillée olympique en ski acrobatique

« Je viens de l'Alberta et depuis que je suis toute jeune j'adore patiner sur les longs lacs gelés au pied des Rocheuses. Par mesure de sécurité, nous devons patiner avec une hache et une corde, car ces lacs font parfois de 10 km à 15 km de long. Voilà qui explique peut-être pourquoi je suis une bonne patineuse, mais que je ne suis pas très habile lorsque je dois freiner! Plus près de la maison, je suis tombée en amour avec le ski de fond en pas de patin - des skis de fond lisses et sans cire, qui permettent des mouvements plus aérobiques. Le ski de fondme permet d'aimer les journées les plus froides et c'est toujours si calme dans les bois! »


Nathalie Lambert, championne olympique en patinage de vitesse sur courte piste

« Pour les aventuriers qui n'ont pas froid aux yeux, je suggère le « snowkite ». C'est comme le ski nautique, on est tiré par un grand cerf-volant, mais sur un lac gelé ou un champ de neige tapée. Pour une sortie en famille, j'aime bien les bases de plein air : tout est possible, du ski de fond à la raquette en passant par la glissade. On peut passer toute la journée à essayer une grande variété d'activités. »


Dre Marilyn Fitzpatrick, professeure en psychologie du counselling à l'Université McGill

« En termes d'activités, je suis plutôt traditionnelle : j'aime sortir faire des marches, en ville pendant la semaine et à la campagne la fin de semaine. Je peux partir jusqu'à une heure ou deux, et je combine avec une pratique de pleine conscience. Il m'a fallu un doctorat pour en arriver là : c'est très simple, mais véritablement efficace! »


Dr Hani Iskandar, chef médical à l'Institut Douglas et professeur au département de psychiatrie de l'Université McGill

« On n'y pense pas toujours, mais la danse est un exercice fabuleux qui permet de bouger tout en ayant du plaisir. Ça permet de détourner notre esprit des pensées négatives. Les effets positifs sur l'humeur sont remarquables. »


Les commentaires sur cet article font l???objet d???une mod??ration avant d?????tre publi??s afin de s???assurer qu???ils respectent notre n??tiquette. Nous vous invitons ?? inscrire vos commentaires tant que la tribune est ouverte. Radio-Canada se r??serve le droit de fermer une tribune sans pr??avis.

La??N??tiquette

Note??: Radio-Canada n???endosse pas n??cessairement les opinions publi??es. En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque mani??re que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprim??es. Vos commentaires seront mod??r??s, et publi??s s'ils respectent la??n??tiquette. Bonne discussion !