Mike Wise, animateur de CBC, sur l'importance de manger ensemble

Mike Wise, animateur de CBC, sur l'importance de manger ensemble

À l'exemple de plusieurs parents, Mike Wise trouve difficilement le temps de s'asseoir à la table pour souper avec sa famille. Comme il anime une émission à 23 heures tous les soirs sur les ondes de la radio de CBC, les repas qu'il prend en famille ont une valeur très spéciale.

Mike s'est confié à Vivez mieux à propos de l'importance de trouver le temps pour manger avec sa famille, et il offre quelques conseils aux parents qui éprouvent des problèmes à concilier travail, vie sociale et vie familiale.



cbc-mike-wise-daughter-making-soup220.jpg
La fille de 4 ans de Wise

Pourquoi jugez-vous important pour vous et votre famille de manger ensemble?

C'était une tradition dans ma famille quand j'étais plus jeune. C'est l'occasion pour moi de m'arrêter pour échanger avec mon épouse et ma fille et pour passer de bons moments avec elles. Le fait de se retrouver tous les trois à l'heure des repas a permis à notre fille d'apprendre à s'exprimer, à se comporter à la table, et à réaliser l'importance d'avoir une alimentation équilibrée. Je trouve essentiel de réserver du temps dans notre journée pour ces moments précieux : nous ne répondons pas au téléphone s'il sonne et pas question de se présenter à la table avec de la lecture ou un appareil électronique.


Qui se retrouve autour de la table à l'heure des repas? Parlez-nous un peu de votre famille.

Mon épouse est administratrice dans un hôpital et nous avons une fille de 4 ans (mais qui parfois se prend déjà pour une adolescente...).


cbc-mike-wise70x78.jpg CBC News Toronto: Mike Wise

Mike Wise est le présentateur de l'émission CBC News Toronto at 11, en ondes du lundi au vendredi à 23 heures. Mike a couvert toutes les formes d'information, incluant une période de sept ans à titre de journaliste parlementaire auprès du gouvernement de l'Ontario, pour le réseau de télévision CBC.



Vivez mieux

Chaque fois qu'un repas est inscrit sur vivezmieux.ca, les Canadiens mettront de la nourriture sur la table d'une famille dans le besoin.


Notre nouvel objectif : manger 100 000 repas ensemble.

En soirée, vous êtes l'animateur d'une émission qui est en ondes dès 23 heures sur le réseau de CBC. Comment trouvez-vous le temps de partager des repas avec votre famille?

C'est un défi continuel. Comme je ne suis pas à la maison du lundi au vendredi, une importance particulière est accordée aux repas du samedi et du dimanche. Très souvent, nos soupers de la fin de semaine se prennent en famille ou avec des amis.


C'est moi qui m'occupe de notre fille le matin : je fais son déjeuner, je l'aide à s'habiller et à se préparer pour la maternelle.


De plus, je prépare aussi le souper avant de quitter la maison; mon épouse n'a plus qu'à réchauffer son repas quand elle revient de son travail.


Qu'est-ce que vous aimez préparer comme repas en famille?

C'est toujours un plaisir de se retrouver ensemble. Si ça implique de la cuisson, notre fille est toujours dans le feu de l'action : elle aide à mesurer les ingrédients, à mélanger la pâte -- et à lécher la cuillère après coup, bien sûr. On fait aussi l'épicerie en famille, alors nous sommes tous impliqués dans le choix des aliments que nous allons consommer au cours de la semaine.


Ma femme a développé une excellente technique : elle laisse notre fille préparer sa propre « soupe » à la table...


À en juger par vos reportages télé auprès des étudiants, vous semblez aimer travailler avec les enfants. Comment parvenez-vous à intéresser les jeunes et à les motiver à préparer des repas?

Ma femme a développé une excellente technique : elle laisse notre fille préparer sa propre « soupe » à la table, pendant qu'elle prépare le souper. On lui fournit un grand bol, elle mesure et y verse quelques tasses d'eau, puis elle y ajoute de généreuses quantités d'épices (qu'elle n'oserait jamais manger). À l'occasion, elle va y ajouter des morceaux d'oignons ou d'autres légumes traînant sur le comptoir où maman est affairée. Elle couronne le tout avec quelques tours de moulin à poivre. Il m'arrive souvent, quand je reviens à la maison tard le soir, de trouver une de ses recettes magiques sur la cuisinière avec cette note : « Bon appétit, papa! »


Y a-t-il un aliment ou un mets que vous aimez particulièrement à la maison?

Comme plusieurs enfants de son âge, si on l'écoutait, notre fille se contenterait d'un régime composé de bâtonnets de poulet. Alors, nous avons créé notre propre version en achetant des poitrines de poulet, en les coupant en lanières et en les enrobant de flocons de chapelure japonaise panko ou de miettes de pain avant de les cuire au four à gril. Cette manière de faire nous permet d'éviter les excès de sel et de contrôler la qualité de la viande.


L'hiver dernier, nous avons préparé plusieurs fois du chili (et nous en avons congelé des portions supplémentaires). Ma fille n'aime pas les mets épicés alors, nous l'assaisonnons peu -- ma femme et moi ajoutons ensuite dans notre assiette de la sauce Tabasco pour lui donner un peu de piquant.


Quel conseil donneriez-vous aux familles qui se disent trop occupées pour avoir le temps de manger ensemble?

Inscrivez-le à votre agenda. On réserve du temps pour toutes sortes de choses importantes dans notre calendrier. Et si vous devez jongler avec votre horaire pour réussir à réunir tout le monde pour un repas, alors faites-le.


Avez-vous des conseils ou des trucs relativement à la nutrition ou à l'alimentation? Y a-t-il des aliments que vous évitez?

Nous avons trouvé un truc pratique avec les patates douces. Ma fille adore en manger comme accompagnement. Alors, nous en achetons un grand sac et les faisons cuire au four, avec la peau. Quand elles sont cuites, nous enlevons la peau (ça s'enlève facilement quand c'est cuit). Nous les plaçons alors dans des sacs hermétiques et les rangeons au congélateur. Quand nous avons besoin rapidement d'un accompagnement, nous sortons un sac, nous réchauffons les patates au four micro-ondes puis nous les écrasons avec une fourchette. Et voilà : une purée de patates douces instantanée!



Sur notre page Facebook www.facebook.com/rc.vivezmieux
Sur Twitter @rc_vivezmieux #vivezmieux
Par courriel à vivezmieux@radio-canada.ca

Les commentaires sur cet article font l’objet d’une modération avant d’être publiés afin de s’assurer qu’ils respectent notre nétiquette. Nous vous invitons à inscrire vos commentaires tant que la tribune est ouverte. Radio-Canada se réserve le droit de fermer une tribune sans préavis.

La Nétiquette

Note : Radio-Canada n’endosse pas nécessairement les opinions publiées. En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !