Le travail en position assise est-il en train de vous faire mourir à petit feu?

Le travail en position assise est-il en train de vous faire mourir à petit feu?

Yoni Freedhoff est médecin de famille et fondateur du Bariatric Medical Institute d'Ottawa, un centre pluridisciplinaire spécialisé dans la nutrition et la gestion du poids.


Sortez prendre l'air pendant 30 minutes et participez au Défi nature 30 x 30 de Vivez mieux! Cliquez ici pour vous inscrire et mesurez l'impact de ce défi en répondant à ce sondage avant de débuter. Visitez vivezmieux.ca chaque jour et inscrivez votre total de minutes quotidien, puis voyez le compteur de minutes donner vie à l'arbre 30 x 30!

Le travail en position assise est-il en train de vous faire mourir à petit feu?


Voyons les choses en face : même si nous faisons tous notre possible pour vivre mieux, la majorité d'entre nous ne va pas s'allonger au sol pour faire des tractions entre deux rendez-vous. Et sans accès à une douche, ce n'est pas idéal d'aller faire son jogging à l'heure du lunch.


Mais ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas améliorer votre santé de façon significative pendant que vous êtes au travail.


De plus en plus de recherches suggèrent que de rester assis pendant une longue période de temps représente l'un des plus importants risques pour la santé.


Et la mauvaise nouvelle là-dedans, c'est que même si vous y allez de manière intensive lorsque vous décidez de bouger et de faire de l'exercice, votre effort pourrait être ruiné par le simple fait de passer trop de temps en position assise.


Et qu'est-ce que la plupart d'entre nous font toute la journée au travail?


Une des plus importantes recherches portant sur les effets d'une position assise prolongée est celle menée par le groupe de Peter Katzmarzyk au Centre de recherche biomédical de Pennington en 2009.


Ils ont étudié auprès de 17 000 Canadiens les effets que peuvent avoir le fait de rester longtemps assis au quotidien et le mode de vie sédentaire en général sur la longévité. Les résultats sont renversants.


Même en affichant de bons résultats quant à leur âge, leur consommation de tabac et leur niveau d'activité physique, les personnes qui restaient assises le plus longtemps avaient 50 % plus de risques de mourir pendant les 12 années de la recherche.


Et maintenant, la bonne nouvelle.


Des recherches subséquentes ont déterminé que, peu importe la durée totale où l'on reste assis, le fait de prendre des pauses fréquentes -- aussi courtes et peu intenses sont-elles (marcher pour aller consulter un collègue, aller à la salle de bain, etc.) -- peut s'avérer très positif pour contrer le problème.


Alors, que devrait-on faire pour changer les choses?

Après avoir lu ceci, vous devriez avoir le réflexe de vous lever et de marcher un peu -- une habitude que vous devriez d'ailleurs prendre et appliquer le plus souvent possible.


Et rappelez-vous : pas besoin d'en faire beaucoup pour ressentir les avantages.


Sur notre page Facebook www.facebook.com/rc.vivezmieux
Sur Twitter @rc_vivezmieux #vivezmieux
Par courriel à vivezmieux@radio-canada.ca

Les commentaires sur cet article font l???objet d???une mod??ration avant d?????tre publi??s afin de s???assurer qu???ils respectent notre n??tiquette. Nous vous invitons ?? inscrire vos commentaires tant que la tribune est ouverte. Radio-Canada se r??serve le droit de fermer une tribune sans pr??avis.

La??N??tiquette

Note??: Radio-Canada n???endosse pas n??cessairement les opinions publi??es. En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque mani??re que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprim??es. Vos commentaires seront mod??r??s, et publi??s s'ils respectent la??n??tiquette. Bonne discussion !