Sécurité aquatique

Sécurité aquatique

Quand arrivent les chaudes journées d'été, plusieurs d'entre nous allons à la plage ou sautons dans la piscine pour nous rafraîchir. Profitez de l'eau mais n'oubliez pas la sécurité, recommande la Croix-Rouge canadienne.


La noyade est une des causes principales de mort non intentionnelle chez les enfants de un à quatre ans au pays. Selon la Croix-Rouge, 60 pour cent de ces noyades arrivent entre les mois de juin et août.


« Les enfants peuvent se noyer rapidement et sans faire de bruit - et souvent dans des circonstances où ils ne sont pas censés se retrouver dans l'eau, souligne dans un communiqué Rick Caissie, porte-parole de la Croix-Rouge. Le tiers de ces noyades arrivent quand les enfants entrent dans l'eau de façon inattendue ou imprévisible, comme quand ils tombent d'un quai ou qu'ils échappent à la surveillance d'un parent ou gardien. »


Les études menées par la Croix-Rouge indiquent que les parents canadiens sous-estiment les risques de se noyer en eau peu profonde ; alors que les données démontrent que 40 pour cent des enfants se noient dans de l'eau ayant moins d'un mètre de profondeur et que, dans 90 pour cent des cas, les enfants sont laissés sans surveillance d'un adulte.


water-safety-infographicFR-600x500.png

Les commentaires sur cet article font l’objet d’une modération avant d’être publiés afin de s’assurer qu’ils respectent notre nétiquette. Nous vous invitons à inscrire vos commentaires tant que la tribune est ouverte. Radio-Canada se réserve le droit de fermer une tribune sans préavis.

La Nétiquette

Note : Radio-Canada n’endosse pas nécessairement les opinions publiées. En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio-Canada a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !