CAPH banner left CAPH banner centre CAPH banner right
Le Canada: une histoire populaire
La conquête de l'Ouest
Header 5
table right
La conquête de l'Ouest
1873-1896




Frappé de plein fouet par la crise économique de 1873, le Canada adopte la « Politique nationale ». Entre 1873 et 1899, l'Ouest du Canada reçoit plus d'un million de nouveaux immigrants anglophones qui provoquent la colère des Indiens des Plaines. Quant aux Métis, ils attendent depuis des années leurs titres de propriétés.

En 1885, leurs frustrations culminent. Lors de la Rébellion du Nord-Ouest, les Métis sont défaits contre les troupes du gouvernement canadien, à Batoche, en Saskatchewan. Riel est finalement jugé et pendu et sa mort laisse le pays divisé.

Extrait de l'épisode



RDI:
Vendredi, 02 Novembre
19h à 21h à RDI



Grille de diffusion

TRIBUNE
Réactions, commentaires de spécialistes et du grand public sur les ondes de La Première Chaîne.

Real
Windows Media

La conquête de l'Ouest

Animatrice: Ginette Lamarche
Réalisateur: Robert Landry
Invité: Denis Delage, historien, Université Laval


La protection des industries canadiennes
En 1878, John A. Macdonald applique sa � Politique nationale � pour stimuler les industries canadiennes. Le gouvernement de J. A. Macdonald instaure, en 1878, des mesures protectionnistes pour stimuler les industries canadiennes, mais elles profitent davantage aux patrons qu'aux travailleurs.
Les autochtones et le gouvernement canadien
Dans l'Ouest du Canada, la disparition du bison, l'arrivée de milliers de Blancs et la cession de leurs terres font des autochtones, des citoyens en marge de la société. L'arrivée des Blancs affecte radicalement le mode de vie des Indiens des Plaines.
Les Métis et la rébellion du Nord-Ouest
La pendaison de Louis Riel provoque l'indignation de plusieurs députés conservateurs qui s'allient à Honoré Mercier pour fonder le Parti national. En 1885, pour faire valoir leurs droits sur leurs terres, les Métis, dirigés par Louis Riel, forment un gouvernement provisoire à Batoche et se défendent contre les troupes canadiennes qui écrasent ce soulèvement.
Ottawa contre les provinces
Après la Confédération, le gouvernement fédéral désavoue plusieurs lois provinciales mais les provinces, notamment l'Ontario, se défendent pour protéger leur autonomie. Les Acadiens du Nouveau-Brunswick sont très déçus par les réponses de George-Étienne Cartier.  Il affirme que le gouvernement ne désavouera pas la loi sur les écoles du Nouveau-Brunswick.
Début de la page

Accueil | explorez les épisodes | biographies | guide pédagogique | bibliographie | plan du site | pour nous joindre
Radio-Canada.ca | épisodes en bref | nos produits | en coulisses | audio/vidéo

� Radio-Canada 2001
Tous droits réservés