Canada's Champions of Change

OUR 2010 WINNERS: BOB AND BOBBY

You voted and here are your 2010 Champions! Meet Bob Davisson and Bobby Hayes and see their stories!

RELIVE THE STORIES ON DEMAND

Watch the Champions of Change Finale and all our Champions stories here.

Top 50: Eric Rajah

20100224_758-crop-resized.jpgNAME: Eric Rajah

AGE: 52

VOLUNTEERS IN: Lacombe, AB

CATEGORY: International - Housing and Infrastructure

ORGANIZATION(S): A Better World Canada

ABOUT THE CANDIDATE:

As a child growing up in Sri Lanka, Eric will never forget the pair of Canadian missionaries that arrived in his village one day.  As a result of the efforts of two volunteers from Alberta, Eric's mother received an education.  Later, his family was able to escape poverty and immigrate to Canada when Eric was 16 years old. From that point onwards, Eric resolved that he would help others as he had been helped.

In 1990, he co-founded the organization A Better World, which delivers sustainable foundations necessary to reduce poverty and human suffering.  During the last 18 years, Eric has worked on projects in Canada, the United States, Rwanda, Burma, Sudan, India, and Haiti. A Better World has installed water systems, drilled wells, built rehabilitation and physiotherapy centers, schools and orphanages, health clinics and hospitals. Since July of 2009, the group has been fund-raising to build schools in Afghanistan; it has completed a bridge joining two towns in Kenya, and through a joint effort, has helped build a pipeline to supply 30,000 people in Sudan with clean drinking water.

Eric - poetically now living in Lacombe, the same Alberta town those missionaries came from - runs A Better World from his home with volunteers.  Azalea Lehndorff , a 23-year-old volunteer and now an intern with the organization, nominated Eric.  She says Eric is so committed to not incurring any overhead costs, he finances much of the administration himself so that all money raised goes to the projects being funded.  He thinks it is critical to spread Canadian goodwill into the developing world.  "Canada made the difference for me, so I want to help make it for others."

HOW YOU CAN HELP: FURTHER INFORMATION AND LINKS

To learn more A Better World Canada, visit their website at
http://www.a-better-world.ca

Français

NOM : Éric Rajah

ÂGE : 52 ans

LIEU DE BÉNÉVOLAT : Lacombe, Alberta

CATÉGORIE : International - Logement et infrastructures

ORGANISATION(S) : A Better World Canada

À PROPOS DU CANDIDAT :

Ayant grandi au Sri Lanka, Éric n'oubliera jamais les missionnaires canadiens qui sont débarqués dans son village un jour. Grâce aux efforts de ces deux bénévoles de l'Alberta, la mère d'Éric a reçu une éducation. Plus tard, sa famille a été en mesure d'échapper à la pauvreté et d'immigrer au Canada. Éric avait alors 16 ans. Depuis ce moment, Éric a décidé qu'il aiderait les autres comme on l'avait aidé.

En 1990, il a cofondé l'organisme A Better World qui crée des fondations durables nécessaires pour réduire la pauvreté et la souffrance humaine. Au cours des 18 dernières années, Éric a travaillé à des projets au Canada, aux États-Unis, au Rwanda, en Birmanie, au Soudan, en Inde et en Haïti. L'organisation A Better World a bâti des centres de réadaptation et de physiothérapie, des écoles et des orphelinats, installé des systèmes d'aqueduc, foré des puits et construit des cliniques médicales et des hôpitaux. Depuis juillet 2009, le groupe recueille des fonds pour bâtir des écoles pour de jeunes filles aveugles en Afghanistan, a achevé la construction d'un pont reliant deux villes au Kenya et, dans un effort conjoint, a contribué à la construction d'un pipeline approvisionnant en eau potable 30 000 personnes au Soudan.

Vivant maintenant à Lacombe, soit la même ville albertaine que celle d'où venaient les missionnaires de son enfance qui l'ont tant inspiré, Éric gère l'organisme A Better World depuis sa maison. Azalea Lehndorff, une bénévole de 23 ans et actuellement stagiaire au sein de l'organisme, a proposé la candidature d'Éric. Elle affirme qu'Éric, qui souffre de diabète et perd peu à peu la vue, continue pourtant de faire plus de 20 heures de bénévolat par semaine. Éric est déterminé à n'engager aucune dépense au titre des frais généraux, finançant la plus grande partie des frais d'administration de sa propre poche, pour que les sommes collectées aillent directement aux projets qu'il souhaite financer. Il pense qu'il est vital de continuer de démontrer la bonne volonté canadienne dans les pays en développement. « Le Canada a fait une différence pour moi et je tiens à aider d'autres gens à s'en sortir. »

COMMENT AIDER : RENSEIGNEMENTS ET LIENS

Pour en apprendre davantage sur A Better World Canada, nous vous invitons à visiter le site Web de l'organisation à l'adresse http://www.a-better-world.ca

« Back to Top 50