host picture

  | Bookmark and Share

Montréal et la crise de l'itinérance autochtone

li-native-friendship-centre-620.gifIls viennent dans les villes du sud pour tenter de trouver un emploi, un logement, pour étudier ou pour fuir la violence. Mais plusieurs des autochtones et des inuit du Nord canadien perdent rapidement leurs illusions et se retrouvent à la rue. Ils sont à la rue de plus en plus jeunes et ils composent plus du tiers des sans-abris de Montréal. Qui viendra en aide aux itinérants autochtones si deux des centres autochtones de services de premières lignes de Montréal sont menacés de fermer d'ici la fin du mois de juin? Un reportage de Caroline Nepton-Hotte.

Download Flash Player to view this content.

  •