host picture

Dossiers: mai 2011 Archives

Gouvernance des Cris: une entente de principe vient paver la voie à l'autonomie

charest-coon-come-entente_8.jpgUne page d'histoire s'est tournée vendredi à Québec. Le premier ministre Jean Charest et le Grand Chef des Cris, Matthew Coon Come ont signé une entente-cadre qui mènera à une négociation au terme de laquelle les Cris devrait obtenir une plus grand autonomie gouvernementale.

Cette entente n'est que le début du processus et elle sera suivie de négociations qui devraient durer au moins un an mais, entre temps, tous s'entendent pour dire que c'est une étape importante qui a été franchie.

Explications, par le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley.

Download Flash Player to view this content.

Portrait d'Edith Cloutier, directrice générale du centre d'amitié autochtone de Val-d'Or

Cette semaine, Catherine Lafrance vous présente un entretien avec Edith Cloutier. Edith Cloutier est directrice générale du centre d'amitié autochtone de Val-d'Or. Mais elle est bien plus que ça; elle est l'incarnation, finalement, d'un métissage tellement représentatif du Québec: d'un père québécois et d'une mère algonquine, elle a grandit au Témiscamingue. Ce qu'Edith Cloutier a toujours défendu, c'est le respect des droits des Autochtones.

Voici la première partie de cette entretien.

Download Flash Player to view this content.

Dans la deuxième partie de cet entretien, Édith Cloutier nous parle de ses luttes, ses grandes batailles pour l'égalité, pour la reconnaissance, et elle explique pourquoi elle a choisit de les faire ces batailles.

Download Flash Player to view this content.

Dans la troisième et dernière partie de cette entrevue, Edith Cloutier raconte le déracinement, l'éloignement, et les problèmes sociaux qu'ils engendrent.

Download Flash Player to view this content.

Les jeunes Rangers sont bel et bien au Pérou!

De jeunes Rangers, qui viennent du Nord du Québec vivent en ce moment une aventure pour le moins dépaysante. Ils sont en voyage au Pérou. But de l'expédition: rencontrer des Autochtones là-bas, faire des travaux communautaires et surtout connaître une autre culture. Les jeunes sont accompagnés de représentants des forces armées canadiennes, de Rangers séniors et de Bernard Voyer, un célèbre explorateur québécois. Catherine Lafrance les a rencontrés avant leur départ.

Download Flash Player to view this content.