host picture

  | Bookmark and Share

Quand une municipalité ne veut pas des appareils de loterie vidéo de Loto-Québec

Loto-Québec a installé, l'automne dernier, quatre appareils de loterie vidéo à Radisson, petite localité qui appartient à la municipalité de la Baie James, dans le nord du Québec. La chose ne s'est pas faite sans heurts. Les autorités de la municipalité ont voté en faveur d'une résolution interdisant l'installation de ces appareils. Il y a maintenant dix appareils de loterie vidéo dans cette localité qui ne compte que 335 habitants. Pour la municipalité, c'est trop. La régie de la santé et des services sociaux de la Baie James est du même avis. Selon le CRSSS, il y a un fort risque que non seulement la population de Radisson s'adonne davantage au jeu mais également la population autochtone des environs. Loto-Québec explique qu'elle respecte les lois en vigueur puisqu'elle calcule ses ratios en fonction non pas du nombre d'habitants de la localité mais du nombre d'habitants de la région administrative de la Baie-James.

Marie-Claude Rivet, directrice adjointe aux relations de presse de Loto-Québec

Download Flash Player to view this content.

Gérald Lemoyne, maire de la municipalité de la Baie-James

Download Flash Player to view this content.

Manon Laporte, coordonnatrice à la direction de santé publique du centre régional de santé et de services sociaux de la Baie James

Download Flash Player to view this content.

  •