host picture

  | Bookmark and Share

Les femmes Inuit qui veulent accoucher à Montréal doivent désormais payer pour leur déplacement

Anne Lanteigne, une résidente de Kangigsualujuaq, est une grand-mère heureuse. Sa fille de 18 ans, Nikita Etok, vient de donner naissance à un bébé en santé. Elle a accouché dans un hôpital de Montréal, et tout s'est bien passé. Cependant, la mère, la fille et son conjoint, eu ont à pour leur séjour dans la Métropole, ce qui représente une rondelette somme de près de 9-mille dollars. Depuis l'automne dernier, les frais de déplacement pour les femmes enceintes et la personne qui les accompagne ne sont plus remboursés par le gouvernement. Pour Anne Lanteigne, on prive les Inuit du droit de choisir.

Download Flash Player to view this content.

Au centre de santé Tulattivik de l'Ungava, à Kuujjuaq, explique Nathalie Boulanger, médecin de famille, que depuis qu'on a instauré un programme d'accouchement avec sages-femmes, on n'a plus besoin de se tourner vers des hôpitaux montréalais, à moins, bien sûr que l'accouchement ne soit à risque.
Download Flash Player to view this content.

  •